Berlin,

A chaque nationalité ses bonnes résolutions pour 2015. Babbel, l’application leader sur le marché de l’apprentissage des langues en ligne enregistre chaque année un record d’inscriptions en Janvier et ce tous pays confondus. Dans ce contexte, la compagnie a interrogé près de 10.000 utilisateurs en Europe et aux Etats-Unis , pour essayer de percer le mystère des bonnes résolutions de nouvelle année. Quelles sont-elles ? Et combien d’entre eux arrivent à les maintenir ? Si apprendre une langue arrive sans surprise en tête du classement dans tous les pays, l’étude met en avant des tendances différentes en fonction des nationalités.


Le Top 5 des bonnes résolutions en France

Si comme dans tous les pays « apprendre une langue » est la nouvelle résolution n°1 pour la majorité des Français ayant pris part à l’étude (29%), ces derniers se distinguent par leur second choix : « essayer d’être moins stressé » (15%), là où la tendance internationale serait plutôt à tout faire pour perdre du poids en 2015. Les régimes en tous genres ne sont néanmoins pas en reste en France puisqu’il s’agit de la troisième bonne résolution la plus fréquente dans le classement français (14%), suivi de « faire plus de sport » (13%) et « lire plus » (11%). Derniers du classement, les classiques « arrêter de fumer » (2%) et « boire moins d’alcool » (2%) n’ont pas le vent en poupe en 2015.

Les tendances internationales : à chaque pays ses petits tourments

Alors que les Français seraient les plus enclins à se sentir stressés, les Anglais sont ceux qui ont le plus tendance à vouloir réduire leur consommation d’alcool dans l’année à venir. Les Américains sont quant à eux les premiers à vouloir manger plus sain en 2015, et les Allemands souhaitent plus que toute autre nationalité passer plus de temps avec leur famille et leur amis cette année

Selon l’étude, il y a des chances pour qu’au moins quelques unes de ces bonnes résolutions soient tenues, puisque la majorité des répondants disent avoir réussi à tenir leurs bonnes résolutions en 2014 (57%), la preuve que se fixer ce type d’objectifs peut aider à les atteindre. Les Autrichiens seraient même les champions du classement : près de 71% d’entre eux ont réussi à tenir leurs bonnes résolutions de 2014. Par contre, il faudra souhaiter bonne chance aux Italiens cette année, puisque seulement 41% d’entre eux y sont parvenus l’année dernière. L’année ne fait que commencer !

Berlin,